AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Evénement N°4

C'est le moment pour vos personnages de faire ce qu'ils n'ont jamais osé avant

Chronologie

N'oubliez pas de dater vos RP par rapport à l’événement en cours

Et une année, une !

La MAJ des un an se termine ! Rendez-vous ici pour en savoir plus


Partagez | 


 

 Esprit, es-tu là ? (Amely)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Derrière l'écran : Killing Joke (ou Camille)
Double compte : Mads Borrow
Avatar : Aubrey Plaza
Crédits : Fassylover (ava), wanderingpelican.tumblr (gifs)

Messages : 687
Points gagnés : 45
Points dépensés : 0 pts

Emploi : Gardienne du cimetière (glandeuse à plein temps, quoi)
Adresse : Une maison sur East End.
Age : 28 ans.
Situation : Pas facile : j'essaie de me persuader que mon coloc' est juste un mec parmi tant d'autres et je suis faussement en couple avec un gay pour que mes parents me foutent la paix...


Feuille de personnage
Mon petit bloc de Post-It :
MessageSujet: Re: Esprit, es-tu là ? (Amely)   Mer 19 Avr - 19:01

Esprit, es-tu là ?


Lundi 21 septembre
La nouvelle n’avait pas mis longtemps à arriver à mes oreilles. ‘Faut dire que, forcément, en tant que fervente amatrice des phénomènes paranormaux et autres manifestations surnaturelles, je suis inscrite sur bien une quinzaine de sites « « « spécialisés » » » dans le domaine (la notion de « spécialiste » étant bien sûr à prendre avec des pincettes : j’en suis consciente je vous rassure, commencez pas à lever les yeux au ciel…). Du coup, entre les alertes par mots clés que j’ai programmées et  les contacts que j’ai pu nouer sur la toile au fil des années, j’ai reçu pas moins de cinq messages dans l’heure qui a suivi la publication de l’annonce.
Deux jeunes en quête de vieilles façades à tagger auraient eu la frousse de leur vie en se rendant à Coove Cave, une falaise en bord de lac où se trouve une vieille baraque abandonnée. Variation de température inexpliquée, chuchotements étranges et incompressibles, ombre furtive derrière eux : les deux ados sont formels, cette maison est hantée ! Certes, Coove Cave est tout sauf la porte à côté et il y en a bien pour une heure de route jusque là-bas… Mais bon, un fantôme potentiel ça vaut quand même la peine que je vainque ma grosse flemme !

J’ai discrètement « emprunté » le corbillard du cimetière. Aucun enterrement n’est prévu pour aujourd’hui, alors qui pourrait bien se rendre compte de sa disparition ? C’est drôle de conduire ce gros machin : les gens s’en tiennent à distance comme si j’allais à tout moment les embarquer de force à l’arrière et les enfermer dans un cercueil jusqu’à ce que mort s’en suive. J’ai bien envie de mettre du Métal Vampirique à fond les ballons les fenêtres baissées histoire de pousser à fond le truc, mais étant donné que je suis plus ou moins dans l’illégalité je me dis que ce n’est peut-être pas le moment de me faire remarquer. Dommage, ça aurait été chouette.

Arrivée suffisamment près j’abandonne le corbillard et continue à pied sur une trentaine de mètres. Il ne fait encore jour, mais je prends quand même une lampe torche –  c’est qu’entre les volets à moitié fermés et l’état de fraicheur général de la baraque il doit faire bien sombre là-dedans. La porte d’entrée est ouverte : les jeunes ont dû déguerpir à une vitesse telle qu’ils n’ont même pas refermé derrière eux. J’entre lentement et sans faire le moindre bruit, comme si le fait d’être discrète pouvait me permettre de surprendre un fantôme et pleine répétition d’épouvante ou quelque chose dans ce goût-là. Je me trouve à présent dans ce qui a dû être un jour un salon : la poussière et les débris maculent le sol et un tag lamentablement exécuté orne le mur en face de moi. « Born to dy » qu’ils ont écrit. Quelle bande de cons : trois mots seulement et ils sont quand même capables de faire une faute dedans… C’est « Born to die » les débiles ! Si c’est pour avoir à subir des énormités pareilles c’est peut-être pas plus mal qu’on y passe tous dans un an !.. Je lève les yeux au ciel et peste intérieurement quand un craquement me parvient du premier étage. Je me fige et esquisse un début de sourire : peut-être bien que malgré leur piètre Q.I. ces deux illettrés vont être à l’origine de ma toute première rencontre avec l’Au-delà ?


There is someone for everyone.
(and the person for me might be a psychiatrist)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-day-on-earth.forumactif.org/t301-i-never-said-i-hated-you-but-if-you-were-on-fire-i-might-consider-roasting-marshmallows-dany http://last-day-on-earth.forumactif.org/t298-my-parents-thought-i-had-a-brain-tumor-once-but-i-didn-t-i-just-had-a-weird-personality-dany
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Voir un peu plus loin que le bout de son nez
 :: Borreal Forest (forêt)
-