AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Evénement N°4

C'est le moment pour vos personnages de faire ce qu'ils n'ont jamais osé avant

Chronologie

N'oubliez pas de dater vos RP par rapport à l’événement en cours

Et une année, une !

La MAJ des un an se termine ! Rendez-vous ici pour en savoir plus


Partagez | 


 

 Spare the rod and spoil the child (Tommy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Derrière l'écran : Karsimys / Lux Aeterna
Double compte : Carocahuète
Avatar : Gwendoline Christie
Crédits : Me (avatar)/Solosand (sign)/Kamelot(paroles)

Messages : 118
Points gagnés : 0
Points dépensés : 0 pts

Emploi : Gérante du café Le France.
Age : 33 ans
Situation : All you need is love (and a cat)(and a bottle of glennmorangie, maybe)


Feuille de personnage
Mon petit bloc de Post-It :
MessageSujet: Spare the rod and spoil the child (Tommy)   Lun 12 Sep - 19:13


«  Vous êtes en retard, jeune homme. »
10.09 Huit heures tapantes, et il y a déjà du monde au café. Les habituels, généralement : Ce brave retraité accompagné de son petit chien et de son journal, ces quelques employés des entreprises du coin qui braillent aussi fort que des poissonniers (heureusement qu’ils se foutent en terrasses ceux-là, à l’intérieur j’aurais vite fait de ne pas les supporter), ou bien des clients qui ne sont que de passage, qui viennent seulement prendre un café et profiter de l’endroit. Qui qu’ils soient, c’est toujours avec un grand sourire qu’ils sont accueillis (bon okay, j’avoue que pour le trio de brailleurs, le sourire est un peu forcé, mais il est là quand même).  Ils font marcher mon commerce, alors je n’ai aucune raison d’être aussi aimable qu’une porte de prison. Contrairement à beaucoup de personnes que j’ai pu croiser qui bossent dans le même domaine que le mien, je m’attelle toujours au bon fonctionnement du café : Le boulot des serveurs, c’est aussi le mien. Même si je suis généralement plus derrière le comptoir ou en cuisine pour préparer les commandes, je suis toujours d’humeur à aller voir le client pour entendre moi-même ce qu’il désire, le noter puis lui apporter dans les minutes qui suivent. Je trouve qu’ainsi, l’image du gérant est un peu plus agréable à porter. Le contact avec les gens c’est vraiment sympa.
J’ai évidemment de la main d’œuvre, qui change souvent étant donné que je prends généralement des p’tits jeunes qui ne restent jamais bien longtemps. Ce n’est qu’histoire d’avoir un salaire pendant les périodes non-scolaires, ou bien le temps de se trouver un boulot bien mieux à leur goût. Je n’ai rien contre ça : Je le faisais moi même dans mes jeunes années, afin d’avoir un peu d’argent. Mais plus je m’y pose, plus je me dis que parfois ce serait bien d’avoir un personnel qui bouge un peu moins, auquel les gens pourraient s’habituer. M’enfin, pour le moment c’est pas non plus un gros handicap. Quoi que, une fois j’ai bien perdu un client qui s’est barré après que le CDD d’une jeunette se soit terminé (et aujourd’hui ils ont deux gosses, j’vous jure je les ai croisés dans la rue l’autre fois).
Après un petit moment, tous mes clients sont servis. J’en profite pour me poser contre la façade du café près du rebord de la fenêtre, et allume ma cigarette matinale tout en me mettant à discuter un peu avec Mr. Gordon. C’est fou ce que les vieilles personnes ont des choses à raconter. Et aussi étonnant que cela puisse paraître, son sujet favori, à lui c’est les ragots du quartier. Il sait absolument tout ce qui se passe, ce qui me fait parfois hausser les sourcils d’étonnement quant à certaines informations. En même temps, ce pauvre bonhomme n’a plus que ça pour s’occuper. Ça et sa passion pour la peinture, qu’il peut encore exercé (d’ailleurs, plusieurs de ses tableaux trônent à l’intérieur du café, c’est pour dire à quel point c’est un fidèle). Alors c’est avec plaisir que je le laisse s’exprimer, et que je prends part à ses paroles. Tandis qu’il me raconte comment son voisin à réussi a ne pas payer son loyer pour la deuxième fois, j’aperçois une bouille qui m’est familière et qui se dirige vers l’entrée du café. J’observe ma montre, et avant qu’il ne franchisse la porte je lance : « Vous êtes en retard, jeune homme. » Tommy, d’habitude je ne le vouvoie pas. Là c’est surtout pour appuyer mes propos, en fait, et pour l’embêter. Son retard n’est pas conséquent du tout, et je suis sûre qu’il en a conscience : C’est une pique que je lui lance. Depuis un certain temps et depuis qu’il bosse pour le café, c’est ce qui s’est instauré entre nous. D’ailleurs, je m’attends à ce qu’il réplique. Même si je fais souvent mine d’être agacé par son comportement ou bien sa maladresse, j’avoue qu’on s’ennuierait au café s’il n’était pas là. Mais évidemment, je me l’avoue à moi même : Pas question de le dire à haute voix.  
AVENGEDINCHAINS


Somehow I wasted all
Little by little, I've come to this point.
On my own I've been searching my way. But I lost you so early.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Derrière l'écran : Magda.
Avatar : Dylan O'Brien.
Crédits : puckessa (avatar) ; tumblr (gifs) ; myself (signature)

Messages : 431
Points gagnés : 11
Points dépensés : 40 pts

Emploi : serveur (et rigolo de service) au café Le France.
Age : 20 yo
Situation : célibataire.


Feuille de personnage
Mon petit bloc de Post-It :
MessageSujet: Re: Spare the rod and spoil the child (Tommy)   Sam 17 Sep - 20:37

c'est pas ma faute
Tommy & Amy
La flemme. La flemme de se lever, la flemme d'aller au boulot. C'était ce qui avait retenu Tommy ce matin-là, c'était la raison pour laquelle il était arrivé en retard. Ça, ajouté au fait qu'il avait dû pousser son vélo sur une bonne partie du chemin après avoir malencontreusement roulé sur un objet pointu non-identifié. Voilà comment il s'était retrouvé avec une demi-heure de retard au lieu d'une dizaine de minutes. Mais enfin, une demi-heure, ce n'était pas dramatique. Du moins, c'est ce dont il essayait de se convaincre alors qu'il s'apprêtait à franchir la porte du café déjà bondé.

Malheureusement, sa patronne ne semblait pas être de son avis. « Vous êtes en retard, jeune homme, » fit-elle le voyant apparaître à la porte. Le garçon fit la grimace. Il avait espéré éviter la confrontation directe, au moins pour un moment. C'était raté. « Le cousin par alliance de la belle-sœur du meilleur ami du frère du chien de ma tante est à l'hôpital et je suis allé lui rendre visite, » déclara-t-il le plus naturellement du monde. Oui, c'est vrai, Amy lui faisait un peu peur. Et alors ? Ce n'était pas ça qui allait l'empêcher de plaisanter. Au contraire, cela n'en rendait la chose que plus amusante.
code by mirror.wax



i'm just a child
well I feel just like a child. yeah i feel just like a child. from my womb to my tomb I guess I'll always be a child. well some people try and treat me like a man. yeah some people try and treat me like a man. well I guess they just don't understand. they think I know shit. but that's just it I'm a child.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-day-on-earth.forumactif.org/t486-i-am-superpopular-tommy#6433 http://last-day-on-earth.forumactif.org/t467-si-un-flic-me-dit-papiers-et-que-je-dis-ciseaux-j-ai-gagne-tommy
avatar
Derrière l'écran : Karsimys / Lux Aeterna
Double compte : Carocahuète
Avatar : Gwendoline Christie
Crédits : Me (avatar)/Solosand (sign)/Kamelot(paroles)

Messages : 118
Points gagnés : 0
Points dépensés : 0 pts

Emploi : Gérante du café Le France.
Age : 33 ans
Situation : All you need is love (and a cat)(and a bottle of glennmorangie, maybe)


Feuille de personnage
Mon petit bloc de Post-It :
MessageSujet: Re: Spare the rod and spoil the child (Tommy)   Sam 4 Fév - 17:50


«  Vous êtes en retard, jeune homme. »
Alors que Mr. Gordon esquisse un sourire amusé, je tire avec nonchalance sur ma cigarette sans sourciller à la réponse de Tommy. Bah voyons. J’observe la fumée qui s’échappe puis rive à nouveau mon regard sur le jeune homme et sur ce visage effronté. « Un hôpital pour chiens s’appelle une clinique vétérinaire. J’crois que si tu m’avais dit que ta tante s’était faite bouffée par des fourmis ç’aurait été plus crédible. » Je laisse échapper un petit rire arrogant, tandis que mon client se lève après avoir déposé son dut sur la table. Je le salue aimablement d’un signe de tête et le regarde s’éloigner avant de me tourner vers mon employé, plantant mes yeux dans les siens. « Désolé gamin, j’vais certainement te décevoir mais j’crois pas qu’ici les cafés se servent tout seuls comme des grands. T’as de la chance que ce soit plus ou moins calme ce matin, j’aurais pu être plus sévère mais là j’vais laisser passer. File te changer. » T’es trop gentille Amy, ça te perdra ça, un jour. Enfin bon, en attendant, j’écrase mon mégot dans le cendrier prévu à cet effet, et entre dans le café pour me mettre derrière le comptoir et encaisser les paiements des derniers clients vus, dont Mr. Gordon. Je monte légèrement le son du poste qui fait défiler du vieux rock, et je m’attèle à débarrasser les quelques tables désormais vides pour poser le tout à la plonge. Je laisse ainsi pour le moment, ça je préfère m'en occuper l'après midi, ou alors demander à l'un des employés de le faire. Je retourne en suite au comptoir afin d'y mettre de l'ordre, tout en fredonnant au rythme de la musique, puis… Je sors de nouveau et j’allume une autre cigarette, attendant que Tommy sorte des vestiaires pour que je puisse lui dire quoi faire. Deux personnes semblent se diriger vers le café : Parfait. Il s'en occupera.
AVENGEDINCHAINS


Somehow I wasted all
Little by little, I've come to this point.
On my own I've been searching my way. But I lost you so early.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Derrière l'écran : Magda.
Avatar : Dylan O'Brien.
Crédits : puckessa (avatar) ; tumblr (gifs) ; myself (signature)

Messages : 431
Points gagnés : 11
Points dépensés : 40 pts

Emploi : serveur (et rigolo de service) au café Le France.
Age : 20 yo
Situation : célibataire.


Feuille de personnage
Mon petit bloc de Post-It :
MessageSujet: Re: Spare the rod and spoil the child (Tommy)   Mer 15 Fév - 14:50

c'est pas ma faute
Tommy & Amy
La réplique d'Amy ne se fit pas attendre, et comme à son habitude, elle était plutôt... sèche. « Un hôpital pour chiens s’appelle une clinique vétérinaire. J’crois que si tu m’avais dit que ta tante s’était faite bouffée par des fourmis ç’aurait été plus crédible. » Tommy esquissa une grimace exagérée et jeta un regard plein d'espoir en direction de Mr Gordon, mais ce dernier se contenta de lui adresser un petit sourire, histoire de dire qu'il compatissait, avant de s'en aller sans esquisser le moindre geste pour prendre la défense du jeune homme. Quelle cruauté de l'abandonner ainsi à son sort ! Et dire que Tommy le trouvait sympathique, ce vieux...

« Désolé gamin, » continua Amy, impitoyable, « j’vais certainement te décevoir mais j’crois pas qu’ici les cafés se servent tout seuls comme des grands. T’as de la chance que ce soit plus ou moins calme ce matin, j’aurais pu être plus sévère mais là j’vais laisser passer. File te changer. » Tommy ne se le fit pas dire deux fois : il était plus que soulagé de fuir le courroux de sa patronne. Mais évidemment, il ne put s'empêcher d'en rajouter... « Oui mon général ! » s'exclama-t-il en se mettant au garde à vous, puis il s'empressa de s'éclipser à toute vitesse en direction des vestiaires.

Il hésita à prendre délibérément tout son temps pour se changer, mais l'image flottant dans son esprit d'une Amy furieuse aux yeux lançant des éclairs suffit à l'en dissuader. Quelques minutes plus tard, il était de retour dans la salle principale. Comme d'habitude, une odeur de café et de chocolat chaud flottait dans l'air, et le poste de radio diffusait du rock. Amy devait être sortie pour fumer, et il n'y avait pas de clients. Tommy sourit. Cet endroit était plutôt agréable quand il n'y avait personne... Mais ce moment de calme ne dura pas longtemps. Bientôt, deux nouveaux clients faisaient leur entrée. Un couple d'une trentaine d'années, un blond et une rousse, d'apparence plutôt banale. Tommy ne les avait jamais vus auparavant, mais ça ne l'étonna pas plus que ça. Il n'était pas rare que de nouvelles têtes fassent leur apparition au café.

Sans attendre qu'on lui dise quoi faire, le jeune homme s'approcha d'eux pour leur demander ce qu'ils souhaitaient et écouta attentivement leur réponse. Dont il ne comprit pas un mot. Il crut reconnaître une langue germanique, peut-être du danois ou quelque chose dans ce genre-là... Un peu embêté, il essaya de leur expliquer qu'il ne comprenait pas, d'abord en anglais puis en français, la seule autre langue dans laquelle il était capable de baragouiner un minimum. Mais après plusieurs tentatives infructueuses et devant l'air de plus en plus perplexe du couple, il finit par laisser tomber, et prenant son courage à demain, il s'approcha de la patronne qui était revenue de sa pause cigarette. « Hrmm, Amy ? » fit-il d'une petite voix. « Tu parlerais pas danois, par hasard ? »
code by mirror.wax



i'm just a child
well I feel just like a child. yeah i feel just like a child. from my womb to my tomb I guess I'll always be a child. well some people try and treat me like a man. yeah some people try and treat me like a man. well I guess they just don't understand. they think I know shit. but that's just it I'm a child.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-day-on-earth.forumactif.org/t486-i-am-superpopular-tommy#6433 http://last-day-on-earth.forumactif.org/t467-si-un-flic-me-dit-papiers-et-que-je-dis-ciseaux-j-ai-gagne-tommy
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Spare the rod and spoil the child (Tommy)   

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
♪ Quand on arrive en ville, on arrive de nulle part ♫
 :: False Creek (Station balnéaire) :: Le France (café, glacier & crêpier)
-